Your Météo : votre météo gratuite
Mes favoris météo

L'évolution et la variabilité du climat


Présentation

La Terre s'est formée il y a 4.6 milliards d'années. Avant l'apparition des prémières formes de vie il y a environ 3.5 milliards d'années, les émissions de gaz volcanique se sont accumulées puis ont donné naissance à l'atmosphère.
Depuis cette période le climat de la Terre s'est réchauffé puis refroidit pendant de longues périodes, le climat n'est donc pas une constante.

Eres glaciaires et périodes chaudes

Le soleil et les océans ont une action importante sur les changements climatiques. Dans les années 1940, un géologue yougoslave, Milutin Milankovic découvrit que les variations périodiques de l'orbite de la Terre autour du Soleil modifie son exposition au rayonnement solaire.


Inclinaison et oscillation de la Terre

Le climat peut aussi changer à la suite d'une éruption volcanique ou d'un changement des grands courants marins.

A la mi-juin 1991, les Philippines connurent l'éruption volcanique la plus importante depuis celle du Perbuatan à Krakatoa. Vingt millions de tonnes de dioxyde de souffre furent projetées dans l'atmosphère, une fois dans la stratosphère ce gaz se transforma en acide sulfurique, cet aérosol se propagea rapidement autour de la Terre et en refroidit la température moyenne de 0.5°C.

Les images satellites ci-dessous montrent la répartition des aérosols d'origine volcanique dans l'atmosphère une semaine après l'éruption du Pinatubo (première image), puis dix semaines plus tard (seconde image). On remarque bien que les aérosols envahissent progréssivement tout le globe.


Evolution du climat de 4600 millions d'années jusqu'a nos jours
La ligne horizontal indique la moyenne de température actuellement.

 

El Niño et la Niña

Il semble de plus en plus évident que les modifications des températures de surface de l'océan Pacifique déterminent beaucoup d'épisodes météorologiques mondiaux.
L'apparation d'eau de surface bien plus chaude que la normale le long de l'Equateur est le signe de mise en place du phénomène El Niño, il provoque une sécheresse très importante en australie alors qu'au même moment que les côtes de l'Amérique du Sud connaisse des pluies très abondantes.
La Niña quand à elle provoque l'effet inverse.

Pour prévoir l'arrivée d'El Niño ou de la Niña on utilise l'indice IAO (indice Australe d'oscillation) cette indice est calculé par la différence de pression entre Tahiti et Darwin par rapport à une moyenne de 30 ans, quand l'IAO est fortement négatif pendant plusieurs mois on annonce l'arrivée d'El Niño s'il est positif on annonce l'arrivée de la Niña.


Courbe de l'indice IAO depuis 1880

 





Nos rubriques phares
La météo sur votre site web
Modélisations numériques
Météo des neiges par ville